VIVE LA COLOMBIE!

mardi, mai 23, 2006

FESTIVAL NATIONAL DE LA MUSIQUE COLOMBIENNE






Le FESTIVAL DE LA MUSIQUE COLOMBIENNE est né le 21 mars 1987 comme un hommage au duetto GARZON ET COLLAZOS un an après la mort du maître DARIO GARZON.

Pendant le festival de la musique colombienne se réalise le concours nationale de duettos PRINCIPES DE LA CANCION (PRINCES DE LA CHANSON), promu par Doris Morera de Castro par l’intermédiaire de la Fondation Musicale de la Colombie afin de perpétuer l’héritage artistique de l’immortel duetto GARZON ET COLLAZOS et consolider Ibagué comme Ville Musicale.

La Fondation Musicale de la Colombie cherche ressortir, stimuler et développer les expressions artistiques qui permettent la conservation de la musique colombienne.

Dans le Festival National de la Musique Colombienne on réalise comme axe central, sentimental et romantique l’hommage au duetto GARZON ET COLLAZOS. Depuis 1987 cet hommage est célébré dans le Cimetière San Bonifacio, où on offre une cérémonie religieuse faite par le Prêtre Camilo Torres aumônier de la Fondation, une offrande florale donnée par le Conservatoire de Musique du Tolima et la Mairie d’Ibagué et finalement on réalise un défilé artistique guidé par les enfants du maître Dario Garzón et les enfants du maître Eduardo Collazos.

Chaque année un personnage représentatif de la musique colombienne est choisi afin d’être honoré pendant les activités du festival.

Avec le Festival National de la Musique Colombienne d’autres événements ont été creés pour enrichir la philosophie de la Fondation Musicale de la Colombie, comme:

· Le concours des 10 chansons les plus jolies du Tolima.
· En 1995 le Concours Nationale de duettos Principes de la cancion (Princes de la Chanson).
· En 1998 le Concours de la Chanson Inédite. Prix “ Leonor Buenaventura de Valencia.
· En 2000 le prix à la meilleure interprétation au style “Garzon et Collazos”.
· En 2002 le Concours à la meilleure “Tambora San Juanera”. Prix Jorge Ramirez Salazar “Emeterio”.

Le concours le plus important réalisé pendant le festival est le Concours National de Duettos “Princes de la Chanson” qui est récompensé avec l´ enregistrement d’un CD. Ce CD a des rythmes comme guabina, pasillo, bambuco, sanjuanero, bunde ou torbellino. En plus il y a d’autres concours significatifs de la musique colombienne qui sont récompensés avec de l’argent comptant.

Dès le début du festival des différentes activités sont réalisées comme l’Exposition de Peintres du Tolima, le Rencontre des chorales d´enfants “Les Enfants au Rencontre de la Musique Colombienne”, le Rencontre de Danses folkloriques universitaires ainsi que des concerts didactiques et des expositions photographiques et artisanales. Pour la fermeture du festival, le dernier jour est réalisé un rencontre de bandes “papayeras” avec la présence de duettos invités et l’hommage musicale “ Ibagué chante à La Colombie”.

Le Festival National de la Musique Colombienne et le Concours National de Duettos “Princes de la Chanson” ont été déclarés Patrimoine Culturel de la Nation par la Loi No. 851 et confirmée par le Président de la République le 19 novembre 2003.

En 2006 le XX Festival Nationale de la Musique Colombienne et le XII Concours National de Duettos “Princes de la Chanson” sont réalisés dès le 13 mars jusqu’au 20 mars, où les maîtres Rafael Escalona et Luis Carlos Gonzalez ont été honorés.

LA CUISINE DU TOLIMA

.DES RECETTES TOUT À FAIT COLOMBIENNES.

Voici 2 recettes typiques du Tolima : les « almojábanas » et le « masato ». Sans beaucoup vous efforcer vous pourrez goûter la délicieuse gastronomie colombienne en France.


v ALMOJABANAS.


Ingrédients.

500 grammes de farine de blé.
1000 grammes de fromage pas très frais.
1 cuillerée de levure.
2 œufs battus.
1 cuillerée de sel.


PROCEDURE


Tous les ingrédients sont mélangés et bien malaxés jusqu´à ce que l´on puisse obtenir une pâte douce.
La pâte est divisée en 25 portions.
Chaque portion est façonnée rondement comme dans l´image.
Les almojábanas sont posées sur une plaque beurré et cuites au four préchauffé à 300ºC jusqu´à ce qu´elles croissent et soient dorées
.

N´OUBLIEZ PAS…

Si la pâte des almojábanas est sèche, mouillez la avec un peu de lait.






v MASATO.

Ingrédients.

4 litres d´eau.
1 livre de riz .
2 livres de sucre.
¼ livre de farine de blé.
2 éclats de cannelle.
3 clous de girofle.


PROCEDURE

Le sucre et ½ litre d´eau son mis dans une casserole à feu lent afin d´obtenir un sirop.
Le riz est lavé et cuit avec l´eau restante pendant 30 minutes.
Le riz se filtre mais l ´eau doit être conservée.
Les clous, la cannelle, le sirop et la farine sont incorporés dans l´eau et cuits pendant 30 minutes (à feu lent), en remuant avec une cuillère au bois.
Finalement, le masato se laisse refroidir et se sert avec de la glace pilée.


Le masato peut se servir aussi avec de la cannelle au poudre.


N´OUBLIEZ PAS…

Le goût du masato et plus fort après quelques jours. Buvez le selon votre préférence.

samedi, avril 01, 2006

NOUS


Nous sommes Adriana, Mariana et Alejandra, trois étudiantes de langues étrangères et affaires internationales de l ´Université du Tolima . Nous désirons que vous découvriez notre belle ville et que vous vous amusiez avec les photos que vous trouverez ici.Envoyez-nous vos commentaires.

BIENVENUE À IBAGUÉ, LE CŒUR DE LA COLOMBIE.

Bienvenue sur notre blog montrant la beauté du centre-ville de la capitale du Tolima, appréciez son architecture mélangeant la simplicité de la modernité avec l´élégance de l´art colonial laissé par nos ancêtres. Vous découvrirez la ville musicale de la Colombie en regardant des belles photos exposant les parcs, les rues, les églises et les beaux paysages qui font d´Ibagué une excellente destination à choisir pour les étrangers voulant visiter un magnifique et tranquille lieu de vacances.

LA BIBLIOTHÈQUE DE LA BANQUE DE LA RÉPUBLIQUE "DARÍO ECHANDÍA"


La bibliothèque la plus visitée par les étudiants d´Ibagué. Elle est composée de 3 salles d´études, 1 de musique et une autre exhibant des oeuvres d´art d´artistes colombiens.

LA PLACE DES ARTISANS


Relativement récente, visitée par les gens voulant acheter les produits artisanaux représentatifs du Tolima. Il y a aussi un beau café qui permet de voir la cinquième avenue en prenant un thé ou un délicieux café colombien.

LA PLACE DARÍO ECHANDÍA


En face de la bibliothèque du même nom, accueille avec sa fraîcheur les jeunes y allant étudier ou bavarder. On y trouve aussi des hippies vendant leurs travaux artisanaux.

LE THÉÂTRE TOLIMA


Un endroit offrant des concerts et des pièces de théâtre à la population d´Ibagué s´intéressant de plus en plus aux événements ayant un rapport avec la culture nationale et internationale.

LA CONCHA ACÚSTICA ET LE PARC "CENTENARIO"



Un espace favorisant les événements culturels et folkloriques d´Ibagué. C´est aussi parfait pour les activités sportives ou pour bavarder en appréciant la nature.

LE PARC « MANUEL MURILLO TORO »


Créé en 1920. il est entouré par le bâtiment du gouverneur, de la banque de la République, du centre social, etc.

LA TROISIÈME AVENUE


Le noyau commercial du centre d´Ibagué : de la dixième à la vingt-et-unième rue. Les citoyens s'y promenant trouvent des magasins, des restaurants et des centres commerciaux comme Le Combeima , Le Passage Royal et Sanandréxitos . Il y a aussi des lieux proposant des alternatives culturelles comme Le théâtre Tolima et la bibliothèque « Darío Echandía ».

LA PLACE DE BOLÍVAR














Scénario central des événements historiques les plus transcendants depuis la fondation d´Ibagué en 1550, elle a été remaniée plusieurs fois afin d´être améliorée avec le progrès de la ville. Elle est entouré par la Mairie, la cathédrale, l´Université Coopérative et d´autres établissements qui en font un point de rencontre pour les gens de toutes les générations.

LE CENTRE DE CONVENTIONS "ALFONSO LÓPEZ PUMAREJO"



Caractérisé par les grands espaces, les salles intégrantes et la modernité de la structure le faisant un lieu parfait pour les réunions d´intérêt général.